La légende de la Fée Carabosse

 

 

Le lin et la malédiction

Il y a bien longtemps, dans la Vallée du Don,

Au temps des châteaux forts, des tours et des donjons

Les paysans d’alors allaient de bon matin,

Aux abords de l’étang pour y semer le lin.

Un jour passa près d’eux, une femme en haillons,

Maigre, vieille, bossue et s’aidant d’un bâton.

« Voyez cette harpie, disaient les paysans,

On dirait un tas d’os allant clopin-clopant »

Les moqueries fusaient à longueur de journée

La vieille n’allait pas pouvoir leur pardonner.

« Souvenez-vous de l’heure et du jour, mécréants,

À compter de ce jour, miséreux paysans,

Si vous semez le lin à tout autre moment,

Il ne poussera plus pendant au moins mille ans »

Ils rirent de plus belle en entendant ces mots

Ne prenant au sérieux aucun de ces propos

Mais ils ne savaient pas que cette femme était

La Fée Carabosse aux mille pouvoirs secrets.

Alors depuis ce jour, dans la Vallée du Don

Le lin ne pousse plus…. vous savez la raison…

 


 

Le rocher

Un beau matin d’été en traversant le Don

Carabosse, la fée, se blessa au talon

Et voulût se soigner ; elle n’y parvint pas

Alla voir un sorcier qui lui recommanda

Un remède magique aux effets fulgurants

Mais le mal était là depuis bien trop longtemps…

Chaque jour le talon continuait de durcir.

Et si cela durait, qu’allait-il advenir ?

Puis la jambe, les bras et enfin tout le corps

Devinrent aussi durs que la pierre, et alors

La malheureuse fée se trouva transformée

À côté de l’étang, en énorme rocher.

Il paraît cependant que par les nuits très sombres

Elle redevient femme, et rôde comme une ombre…

 

Poèmes de Danièle MAZZIER

 

Vous pouvez également retrouver l’intégralité de la légende de la Fée Carabosse dans le livre de Yoran EMBANNER : « Légendes celtiques de Bretagne » 

(disponible à la vente à l’Office de Tourisme – 15 € – ou à la Médiathèque – consultation ou emprunt -)

Partager cette page sur :